Accueil > Mon avenir > Régimes enregistrés > Fonds de revenu de retraite (FERR)
Fonds de revenu de retraite (FERR)

Saviez-vous que l’année où vous atteindrez 71 ans, vous devrez convertir tous vos REER ? À cet égard, le FERR représente un prolongement naturel. Il vous permet de garder un grand contrôle sur la façon dont votre argent est investi et vous offre beaucoup de souplesse quant aux modalités de retraits.

LE FERR, C’EST QUOI ?

Le FERR représente la continuité logique du REER en termes d’abri fiscal enregistré et de croissance continue des placements. Votre portefeuille fructifie à l’abri de l’impôt tout en vous permettant de bénéficier des épargnes accumulées dans le REER sous forme de revenu de retraite. Il est possible de retirer les fonds correspondant à vos besoins, mais un montant minimal doit être retiré à chaque année. Tous les retraits provenant du FERR sont imposables et sont considérés comme un revenu.

PARTICULARITÉS DU FERR

  • Il n’y a pas d’âge limite pour ouvrir un compte FERR.
  • La conversion d’un reer en FERR ne change pas vos placements, ni vos taux d’intérêts, ni vos échéances.
  • Le FERR est une source de revenu périodique durant la retraite. Vous avez la possibilité d’effectuer des retraits mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels comme revenu de retraite. Au même titre que des revenus, les retraits sont imposés l’année où ils ont été effectués.
  • Vous devez retirer un montant minimum annuel de votre FERR. Ce montant dépend de votre âge, ou de celui de votre conjoint(e), et du solde. Le tableau ci-dessous permet d’identifier le pourcentage à multiplier par le solde du FERR afin de déterminer le retrait minimal annuel correspondant à l’âge (pour les FERR admissibles établis après janvier 1993).
  • Le FERR vous permet de retirer des montants à tout moment, en plus du retrait minimal requis. Évidemment, plus vous retirerez, plus vite votre FERR s’épuisera.
  • Le FERR offre une protection pour le conjoint en vertu de laquelle, au décès du participant, le FERR est transféré dans le REER ou le FERR du conjoint survivant.


 

ÂGE EN DÉBUT D’ANNÉE POURCENTAGE DU SOLDE
(retrait minimal)
55 ans 2,86 %
56 ans 2,94 %
57 ans 3,03 %
58 ans 3,13 %
59 ans 3,23 %
60 ans 3,33 %
61 ans 3,45%
62 ans 3,57 %
63 ans 3,70 %
64 ans 3,85 %
65 ans 4,00 %
66 ans 4,17 %
67 ans 4,35 %
68 ans 4,55 %
69 ans 4,76 %
70 ans 5,00 %
71 ans 5,28 %
72 ans 5,40 %
73 ans 5,53 %
74 ans 5,67 %
75 ans 5,82 %
ÂGE EN DÉBUT D’ANNÉE POURCENTAGE DU SOLDE
(retrait minimal)
76 ans 5,98 %
77 ans 6,17 %
78 ans 6,36 %
79 ans 6,58 %
80 ans 6,82 %
81 ans 7,08 %
82 ans 7,38 %
83 ans 7,71 %
84 ans 8,08 %
85 ans 8,51 %
86 ans 8,99 %
87 ans 9,55 %
88 ans 10,21 %
89 ans 10,99 %
90 ans 11,92 %
91 ans 13,06 %
92 ans 14,49 %
93 ans 16,34 %
94 ans 18,79 %
95 ans et + 20,00 %

 

CARACTÉRISTIQUES
Conversion du REER en FERR Aucun âge minimal pour convertir un REER en FERR.
La conversion doit être complétée avant le 31 décembre de l’année où le rentier atteint l’âge de 71 ans.
Liquidation du FERR Aucun âge maximal pour liquider le FERR. Celui-ci existe jusqu’à épuisement des fonds.
Placements admissibles CPG, DAT, CPGAction, fonds communs de placement, etc.
Cotisations Les cotisations ne sont pas permises dans le FERR, seuls les fonds en provenance d’un REER peuvent y être transférés.
Retrait minimal
  • Calcul du retrait minimal : Celui-ci est fonction de l’âge du rentier, ou de son conjoint(e) et du solde du FERR. À chaque âge correspond un facteur sous forme de pourcentage, ce dernier étant multiplié par le solde du FERR afin d’obtenir le montant minimal.
  • En optant pour l’âge du plus jeune des deux conjoints, vous obtenez un versement annuel minimal moins élevé, ce qui signifie que vous payez moins d’impôt dans l’année et conservez un montant plus élevé dans votre FERR à l’abri de l’impôt.
  • Le retrait minimal n’est pas obligatoire lors de la première année du FERR. Aucune retenue d’impôt n’est effectuée sur le retrait minimal, mais tout retrait excédant ce montant doit être imposé à la source.
Retrait maximum Aucune limite.
Limite de contenu étranger Depuis le 28 juin 2005, il n’y a plus aucune limite en ce qui a trait à la portion en contenu étranger investie dans les comptes enregistrés.



En résumé

Ce véhicule de placement vous convient si :

  • Vous souhaitez contrôler la façon dont votre argent est investi ;
  • Vous désirez que vos placements continuent de fructifier à l’abri de l’impôt ;
  • Vous souhaitez pouvoir retirer le montant désiré et pouvoir le modifier en tout temps (sous réserve d’un montant minimal).


Ce véhicule de placement ne vous convient pas si :

  • Vous avez seulement un fond de pension ;
  • Vous n’avez jamais contribué à un REER.

 

 

 

Notes juridiques

Les comptes existants sont offerts par la Banque Laurentienne du Canada (Banque Laurentienne) ou BLC Services Financiers inc. (BLCSF). BLCSF est une filiale de la Banque Laurentienne et une personne morale distincte de la Banque Laurentienne, de B2B Trustco, et de tout autre émetteur ou compagnie de fonds communs de placement dont elle distribue les produits. Tout nouveau compte d’investissement ouvert doit être un compte BLCSF. Le conseiller de la Banque Laurentienne est également un représentant inscrit en épargne collective de BLCSF. Ainsi, la responsabilité de BLCSF est limitée aux agissements des représentants dans le cadre de leurs fonctions auprès de BLCSF.

Vos prochaines étapes
Liens complémentaires