Passer au contenu
 
EN
 

Mes conseils • 10 mai 2021
modifié le 11 mai 2021

Entrevue : Comment planifier sa retraite ?

Rencontre avec Louis-Charles Lessard, conseiller à la succursale de Québec, et Pierre-Raphaël Comeau, conseiller expert, Gestion de Patrimoine et planificateur financier BLCSF.

Avec l’espérance de vie qui s’allonge, la durée de la retraite pourrait être aussi longue que la durée de la vie active. D’où l’importance de planifier cette nouvelle étape de la vie le plus tôt possible, que vous soyez célibataire ou en couple, avec ou sans enfants. Dans cette entrevue, notre conseiller Louis-Charles Lessard et notre conseiller expert Pierre-Raphaël Comeau vous expliquent comment vous y prendre.

Louis-Charles Lessard
Conseiller – Succursale de Québec
Pierre-Raphaël Comeau
Conseiller expert, Gestion de Patrimoine et planificateur financier BLCSF
  • En quoi consiste la planification de la retraite ? Pourquoi est-ce important d’y penser ?
  • La planification de la retraite consiste à mettre en place, avec le client, un plan de match qui lui permettra d’atteindre ses objectifs financiers à long terme, que ce soit à la retraite ou avant. Comment épargner ? Combien ? Quand ? Dans quel régime ? Avec quel investissement ? Voilà de bonnes questions auxquelles le client aura des réponses lors de la planification de sa retraite. Ce plan personnalisé est très important, car il permet au client de garder ses objectifs en vue, de les prioriser et de les réaliser sans trop se priver des plaisirs de la vie.
  • À quel âge faut-il commencer à planifier sa retraite ?
  • Il faut planifier sa retraite le plus tôt possible, idéalement dès que nous commençons à travailler. Par ailleurs, lorsque nos revenus croissent plus vite que nos dépenses, nous dégageons une capacité d’épargne qui nous permet de mettre en application le plan établi. Et plus vite nous accumulons de l’argent, plus vite l’effet du rendement composé se fait sentir. Nous aurons ainsi moins d’efforts à fournir puisque notre épargne « fera le travail ».
    Si le client planifie sa retraite plus tardivement, il existe des stratégies de rattrapage qui pourront l’aider; cependant, l’effort d’épargne sera plus important. Le conseiller est là pour l’accompagner et l’aider à faire les meilleurs choix pour mener à bon port son projet. Ce qu’il faut retenir est qu’il est important d’avoir un plan avant et pendant la retraite.
  • Est-ce que les sources de revenus à la retraite seront suffisantes pour vivre une retraite paisible ?
  • Il n’y a pas de réponse unique, car chacun d’entre nous est différent et n’a pas les mêmes objectifs. Certains ont des projets et des objectifs de retraite qui nécessiteront beaucoup plus d’épargne, par exemple un voyage autour du monde.
    Parmi les sources de revenus disponibles à la retraite, il y a le Régime de rentes du Québec (RRQ), la pension de la Sécurité de la vieillesse, les fonds des employeurs, le Supplément de revenu garanti pour les personnes admissibles (SRG) et, bien évidemment, l’épargne personnelle. Mais quelle est la part de chacun ? Il est prévu que, pour un individu dont le salaire annuel brut est de 60 000 $ par année, les différentes prestations gouvernementales ne lui procureront qu’environ 40 % des revenus qui lui seront nécessaires pour maintenir son style de vie à la retraite. Les 60 % restants devront provenir de ses propres ressources et de celles de son employeur, s’il y a lieu.
  • Dans un couple, est-il préférable de planifier la retraite seul ou à deux ?
  • Il est habituellement recommandé de faire la planification de la retraite en couple, car cela permet d’aborder à la fois l’aspect humain et l’aspect financier. C’est une des grandes étapes de la vie et il faut en discuter avec son partenaire pour s’assurer que les objectifs principaux de chacun sont compatibles et, idéalement, complémentaires. Il faut également arrimer les stratégies et avantages fiscaux à l’atteinte de ces objectifs, comme dans le cadre du régime enregistré d’épargne-retraite (REER) de conjoint, quand un des conjoints se situe dans une tranche d’imposition inférieure à l’autre. Un plan de retraite à deux est également plus réaliste pour les projets ambitieux, comme l’achat d’un chalet ou d’une maison en Floride.
    Toutefois, si les conjoints ne désirent pas faire une projection de la retraite commune, nous respectons leurs désirs et sommes toujours là pour les conseiller et les accompagner en procédant à la planification de chaque personne séparément.
  • Quelle est la meilleure stratégie de décaissement conseillée ?
  • Les stratégies de décaissement sont propres à chaque personne et à ses objectifs. Une bonne stratégie de décaissement vous permettra de profiter pleinement des efforts d’épargne durant toutes ces années. Le plus important est de respecter vos objectifs et vos désirs en minimisant l’impact de la fiscalité tout le long des différentes étapes de la retraite. En effet, le moment et le montant de vos retraits dans vos différents comptes de retraite auront un impact majeur sur votre capacité à réaliser vos projets.

Votre conseiller de la Banque Laurentienne est là pour vous accompagner afin de bien planifier cette nouvelle étape de la vie. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec lui dès aujourd’hui !

En savoir plus sur la planification de la retraite


Banque Laurentienne : Banque Laurentienne du Canada
REER : Régime enregistré d’épargne-retraite
RRQ : Régime de rentes du Québec
SRG : Supplément de revenu garanti

Articles populaires

Mes outils

L'ABC de la fraude en ligne

14 août 2019

Mes outils

Épargnez mieux avec un conseil ou deux

12 février 2020

Ma banque 100 % Conseil

Volatilité des marchés liée à la COVID-19

06 mars 2020

Mes conseils

Assurer la solidité de vos finances en période de volatilité

21 août 2020

Mes conseils

Série hypothécaire - Acheter ou louer ?

14 mai 2020